Essai de phase II randomisé d'un inhibiteur de PD-1 INCMGA00012 comme traitement de consolidation après une chimioradiothérapie concomitante définitive (RHAPSODY)

Essai de phase II randomisé d'un inhibiteur de la PD-1 INCMGA00012 en tant que traitement de consolidation après une chimioradiothérapie concomitante définitive chez des patients atteints d'un carcinome épidermoïde de l'œsophage localement avancé (RHAPSODY)

Sponsors

Commanditaire principal: Asan Medical Center

La source Asan Medical Center
Bref résumé

Cette étude est une étude de phase II randomisée, multicentrique et ouverte sur un inhibiteur de PD-1 (INCMGA00012) versus observation comme traitement de consolidation après traitement concomitant définitif chimioradiothérapie chez les patients atteints d'ESCC localement avancé qui n'ont pas progressé après chimioradiothérapie définitive.

Description détaillée

Cette étude est une étude de phase II randomisée, multicentrique et ouverte sur un inhibiteur de PD-1 (INCMGA00012) versus observation comme traitement de consolidation après traitement concomitant définitif chimioradiothérapie chez les patients atteints d'ESCC localement avancé qui n'ont pas progressé après chimioradiothérapie définitive.

Les patients doivent avoir reçu une chimioradiothérapie concomitante définitive pour un ESCC localement avancé (cT1b N1-3 M0 ou T2-4b N0-3 M0 selon le 8th American Joint Committee on Cancer [AJCC] système de stadification) en raison de l'état de la maladie non résécable (comme le cancer de l'œsophage cervical et cTb), un statut médicalement inopérable ou le refus du patient de subir une intervention chirurgicale.

Les patients ne doivent pas avoir progressé après une chimioradiothérapie définitive consistant en fluoropyrimidine ou taxane plus chimiothérapie au platine (y compris, mais sans s'y limiter fluorouracil plus cisplatine, capécitabine plus cisplatine et paclitaxel plus carboplatine selon les schémas de soins standard de l'institut) en même temps que la radiothérapie (un dose totale d’au moins 50 Gy). Un ou deux cycles de chimiothérapie d'induction avant la chimioradiothérapie est autorisée, mais la chimiothérapie après une chimioradiothérapie concomitante n'est pas permis.

Environ 110 patients qui n'ont pas progressé après une chimioradiothérapie définitive ESCC localement avancé sera assigné au hasard dans les 4-8 semaines après avoir terminé chimioradiothérapie dans un rapport 1: 1 au bras INCMGA00012 ou au bras d'observation.

- Bras INCMGA00012 (500 mg iv toutes les 4 semaines pendant jusqu'à 12 mois)

- Bras d'observation (suivi tous les 3 mois) La randomisation sera stratifiée par Eastern État de performance du Cooperative Oncology Group (ECOG) (0-1 vs 2), réponse clinique à chimioradiation définitive (réponse complète [CR] vs non-CR) et institut.

Situation globale Pas encore de recrutement
Date de début 30 juillet 2020
Date d'achèvement 31 décembre 2026
Date d'achèvement principale 31 janvier 2024
Phase Phase 2
Type d'étude Interventionnel
Résultat primaire
Mesure Plage de temps
Survie sans progression selon RECIST 1.1 5 années
Résultat secondaire
Mesure Plage de temps
Overall Survival 5 Years
Survie sans progression par iRECIST 5 années
Temps de progression selon RECIST 1.1 5 années
Temps de progression par iRECIST Temps de progression par iRECIST 5 années
Pour comparer le modèle de la première cause de progression 5 années
Pour comparer la sécurité et la tolérabilité (NCI-CTCAE version 5.0) 5 années
HRQoL, le temps de la détérioration 5 années
Inscription 110
État
Intervention

Type d'intervention: Médicament

Nom de l'intervention: INCMGA00012

La description: INCMGA00012 (également connu sous le nom de MGA012) est un anticorps monoclonal IgG4 humanisé et stabilisé à la charnière contre le PD-1 humain, qui bloque l'interaction de PD-1 avec PD-L1 et PD-L2, interrompant la signalisation PD-1, améliore l'antigène induit la libération d'interféron-γ, et a un profil préclinique favorable.

Étiquette du groupe d'armements: INCMGA00012 군

Admissibilité

Critères:

Critère d'intégration:

Soyez disposé et capable de fournir un consentement éclairé écrit pour l'essai.

2. être âgé de 19 ans ou plus le jour de la signature du consentement éclairé.

3. Avoir le statut de performance ECOG 0-2 (Annexe 1).

4. ont un carcinome épidermoïde de l'œsophage prouvé histologiquement (ESCC).

5.Avoir démontré cT1b N1-3 M0 ou T2-4b N0-3 M0 (8e système de classification AJCC) avant chimioradiothérapie définitive (Annexe 2).

6. avoir terminé une chimioradiothérapie concomitante définitive pour le cancer de l'œsophage en raison de état de maladie non résécable (comme le cancer de l'œsophage cervical et la T4b), médicalement état inopérable ou refus du patient de subir une intervention chirurgicale.

7. avoir reçu de la fluoropyrimidine ou du taxane plus une chimiothérapie au platine (y compris, non limité au fluorouracile plus cisplatine, capécitabine plus cisplatine, et paclitaxel plus carboplatine selon les schémas de soins standard de l'institut) en même temps que la radiothérapie Un ou deux cycles de chimiothérapie d'induction avant la chimioradiothérapie est autorisée, mais la chimiothérapie après une chimioradiothérapie concomitante est interdit.

8. avoir reçu une dose totale de rayonnement d'au moins 50 Gy dans le cadre de chimioradiothérapie.

9. n'ont pas progressé après une chimioradiothérapie définitive évaluée par 18F-FDG-PET (ou TEP-TDM), œsophagogastroduodénoscopie (EGD) et tomodensitométrie thoracique. être évalué dans les 4 à 8 semaines suivant la fin de la chimioradiothérapie définitive, et dans les 3 semaines avant la randomisation.

10.Avoir du tissu tumoral pré-traitement disponible pour les analyses de biomarqueurs. Bloc de tissu tumoral inclus dans la paraffine (FFPE) fixé au formol ou 20 tumeurs non colorées les lames de tissu doivent être soumises pour l'évaluation des biomarqueurs. doit être effectuée si cela est techniquement faisable et n'est pas associé à risque clinique inacceptable, et en cas de cancer résiduel pathologique, tissu tumoral pour les analyses de biomarqueurs doivent être soumis (soit 1 bloc de tissu tumoral FFPE soit 20 lames de tissu tumoral non colorées).

11.Avoir des fonctions d'organes majeurs adéquates, comme démontré par les résultats de laboratoire obtenu dans les 14 jours précédant la randomisation (ces critères de laboratoire doivent également être dans les 7 jours avant le début du médicament à l'étude):

- Fonction médullaire adéquate telle que définie par le nombre absolu de neutrophiles (NAN) ≥ 1000 / mm3 et numération plaquettaire ≥ 75000 / mm3 sans recevoir de facteurs de croissance ou transfusion sanguine dans les 7 jours précédant les analyses de laboratoire.

- Fonction rénale adéquate avec créatinine sérique ≤ 1,5 x limite supérieure de la normale (LSN) ou clairance de la créatinine ≥ 50 mL / minute par calcul à l'aide du Cockcroft-Gault formule (annexe 3) ou mesure selon une méthode préférée par institut norme de soins.

- Fonction hépatique adéquate avec l'alanine aminotransférase (ALT) et l'aspartate aminotransférase (AST) ≤ 2,5 x LSN et bilirubine totale sérique ≤ 1,5 x LSN sauf pour les sujets atteints du syndrome de Gilbert (hyperbilirubinémie persistante ou récurrente qui est principalement non conjuguée en l'absence d'hémolyse ou hépatique pathologie) qui peuvent être recrutés malgré un taux de bilirubine totale> 1,5 x LSN.

12.Les sujets féminins en âge de procréer doivent avoir une urine ou un sérum négatif test de grossesse dans les 14 jours précédant la randomisation.Si le test d'urine est positif ou ne peut être confirmé comme négatif, un test de grossesse sérique sera nécessaire.

13.Les sujets féminins en âge de procréer randomisés dans le bras INCMGA00012 doivent être disposé à utiliser une méthode de contraception adéquate pendant la durée du traitement à l'étude et 90 jours après la dernière dose du traitement à l'étude.

14.Les sujets masculins non stériles randomisés dans le bras INCMGA00012 et qui ont des le (s) partenaire (s) en âge de procréer doivent accepter d'utiliser une méthode adéquate contraception pendant la durée du traitement à l'étude et 90 jours après la dernière dose de traitement d'étude.

Critère d'exclusion:

1. a démontré une progression de la maladie pendant ou après l'achèvement du chimioradiothérapie pour ESCC localement avancé.

2. a reçu une chimiothérapie ou une chimioradiothérapie séquentielle après la chimioradiothérapie concomitante pour ESCC localement avancé.

3. a reçu une immunothérapie ou un médicament expérimental dans les 4 semaines précédant randomisation.

4. A reçu un traitement antérieur avec un agent anti-PD-1, anti-PD-L1 ou anti-PD-L2.

5.Toute chimiothérapie, immunothérapie, thérapie biologique ou hormonale concomitante, agent expérimental ou traitement local (sauf pour l'insertion ou l'alimentation du stent entérostomie en intention palliative) pour le traitement du cancer.

6.Toute toxicité non résolue de grade CTCAE ≥2 d'un traitement antérieur, à l'exception de alopécie, fatigue et neuropathie.

7. a subi une intervention chirurgicale majeure dans les 4 semaines précédant son entrée dans l'étude.

8. a une maladie auto-immune active qui a nécessité un traitement systémique dans le 2 ans avant le début de l'étude (c.-à-d. avec l'utilisation d'agents modificateurs de la maladie, corticostéroïdes ou médicaments immunosuppresseurs) .Traitement de substitution (par exemple, thyroxine, insuline ou corticothérapie substitutive physiologique pour l'insuffisance surrénalienne insuffisance hypophysaire) n'est pas considérée comme une forme de traitement systémique et est permis.

9. maladie inflammatoire intestinale active ou documentée (p. Ex. Maladie de Crohn, rectocolite hémorragique)

10.Dispose d'un diagnostic d'immunodéficience ou suit une corticothérapie systémique chronique (> 10 mg / jour de prednisolone ou équivalents) ou toute autre forme d'immunosuppresseur traitement dans les 14 jours précédant le début de l'étude.Note: Une utilisation topique, oculaire, corticostéroïdes intra-articulaires, intranasaux et par inhalation (avec un minimum de une brève cure de corticostéroïdes pour la prophylaxie (par ex. allergie aux colorants de contraste) ou pour le traitement d'affections non auto-immunes (par ex. réaction d'hypersensibilité retardée causée par un allergène de contact) est autorisée.

11.A des antécédents de transplantation d'organe, y compris d'allogreffe de cellules souches.

12.A reçu un vaccin vivant dans les 30 jours précédant son entrée dans l'étude. les vaccins vivants comprennent, mais sans s'y limiter, les suivants: rougeole, oreillons, rubéole, varicelle / zona (varicelle), fièvre jaune, rage, Bacillus Calmette-Guérin (BCG), et le vaccin contre la typhoïde.Les vaccins contre la grippe saisonnière pour injection sont généralement tués vaccins contre le virus et sont autorisés; cependant, les vaccins antigrippaux intranasaux (p. FluMist®) sont des vaccins vivants atténués et ne sont pas autorisés.

13.A une infection active nécessitant un traitement systémique.

14.A des antécédents connus d'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH).

15.Dispose d'une infection active par le VHB (AgHBs ou ADN du VHB détectable) ou le VHC (ARN du VHC détectable):

o Pour le sujet recevant des antiviraux pour le VHB lors du dépistage, si le sujet a été traité pendant> 2 semaines et l'ADN du VHB est <500 UI / ml (ou 2500 copies / ml) avant randomisation, le sujet pourra être enrôlé dans l'étude. l'agent doit être poursuivi pendant 6 mois après l'arrêt du traitement médicamenteux à l'étude.

16.a des antécédents connus ou des signes de maladie pulmonaire interstitielle, non infectieuse pneumopathie ou fibrose pulmonaire diagnostiquée sur la base de l'imagerie ou des résultats cliniques. Remarque: les sujets atteints de pneumopathie radique peuvent être inscrits si la pneumopathie radique a été confirmé comme stable (au-delà de la phase aiguë) et il est peu probable qu'il se reproduise.

17.a des antécédents d'une autre tumeur maligne primitive nécessitant un traitement actif dans le 3 ans précédents, sauf pour un cancer de la peau basale ou épidermoïde correctement traité, cancer de la vessie superficiel ou carcinome in situ (par exemple, du col de l'utérus, du sein, de la prostate).

18.Dispose de conditions médicales ou psychiatriques qui compromettent la capacité du sujet à donner consentement éclairé ou pour compléter le protocole ou des antécédents de non-conformité.

19.Avec une déficience cardiovasculaire significative dans les 6 mois précédant son entrée dans l'étude tels que les antécédents d'insuffisance cardiaque congestive lors d'une réunion avec la New York Heart Association (NYHA) Classe III ou IV, angor instable, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, ou arythmie cardiaque associée à une instabilité hémodynamique.

20. a des antécédents d'hypersensibilité sévère aux produits d'anticorps.

21.A des antécédents ou des preuves actuelles de toute condition, thérapie ou anomalie de laboratoire qui pourraient confondre les résultats de l'essai, interférer avec le sujet participation pendant toute la durée de l'essai, ou n'est pas dans le meilleur intérêt de le sujet à participer, de l'avis de l'investigateur traitant.

22.Est une femme enceinte ou qui allaite. .

Le sexe: Tout

Âge minimum: 19 années

Âge maximum: N / A

Volontaires en santé: Non

Contact général

Nom de famille: Sook Ryun Park, Ph.D

Téléphone: 82-2-3010-3206

Email: [email protected]

Date de vérification

Juillet 2020

Partie responsable

Type: Chercheur principal

Affiliation des enquêteurs: Centre médical Asan

Nom complet de l'enquêteur: Parc Sook Ryun

Titre d'enquêteur: Professeur

A un accès étendu Non
Nombre d'armes 2
Groupe d'armes

Étiquette: INCMGA00012 군

Type: Experimental

La description: INCMGA00012 500 mg iv every 4 weeks for up to 12 months

Étiquette: Bras d'observation

Type: Aucune intervention

La description: suivi toutes les 12 semaines jusqu'à 12 mois

Informations sur la conception de l'étude

Allocation: Randomisé

Modèle d'intervention: Affectation parallèle

Objectif principal: Traitement

Masquage: Célibataire (fournisseur de soins)

La source: ClinicalTrials.gov