Une étude de phase II de Bintrafusp Alfa (M7824) chez des sujets naïfs et réfractaires aux amorces de point de contrôle de contrôle de carcinome urothélial

Une étude de phase II de Bintrafusp Alfa (M7824) chez des sujets naïfs et réfractaires aux amorces de point de contrôle de contrôle de carcinome urothélial

Sponsors

Commanditaire principal: National Cancer Institute (NCI)

La source National Institutes of Health Clinical Center (CC)
Bref résumé

Arrière-plan : Le carcinome urothélial métastatique est mortel et incurable. Taux de réponse au courant les traitements sont modestes. Les chercheurs veulent trouver de nouvelles stratégies pour traiter la maladie. Dans ce étude, ils testeront un médicament appelé M7824. Le médicament est une nouvelle immunothérapie qui bloque la voies que les cellules cancéreuses utilisent pour empêcher le système immunitaire de lutter contre le cancer. Objectif : Pour savoir si M7824 peut aider la capacité du système immunitaire à combattre le cancer urothélial. Admissibilité : Les personnes âgées de 18 ans et plus qui ont un cancer urothélial qui s'est propagé à d'autres parties de leur corps et ils ont déjà été traités par notre immunothérapie Conception: Les participants seront examinés avec un historique médical et un examen physique. ils espèrent chanter et des analyses d'urine. Ils attendent des scans d'imagerie. Ils auront un électrocardiogramme pour mesurer fonction cardiaque. Leur capacité à accomplir leurs activités normales sera évaluée. Ils peuvent avoir une biopsie tumorale. Ils feront un test de grossesse si nécessaire. Les participants répéteront certains des tests de dépistage au cours de l'étude. Le traitement sera administré en une série de cycles de 28 jours. Les participants reçoivent M7824 une fois par 2 semaines. Il est administré par perfusion intraveineuse. Pour cela, un petit tube en plastique est mis dans une veine du bras. Ils obtiendront M7824 jusqu'à ce que leur maladie s'aggrave, ils ont des effets secondaires, ou ils décident d'arrêter le traitement. Les participants auront une visite de suivi 30 jours après la fin du traitement. Ensuite, ils seront suivi toutes les 12 semaines en clinique ou par téléphone/courriel. Le suivi durera indéfiniment.

Description détaillée

Arrière-plan : - Le carcinome urothélial métastatique est mortel et incurable avec une survie globale médiane de 14 mois à compter du diagnostic. - Les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire ciblant la voie PD-1/PD-L1 ont considérablement changé prise en charge clinique du carcinome urothélial métastatique (mUC) réussi la survie de 3 mois en deuxième ligne. - Cinq inhibiteurs de PD-1/PD-L1 sont approuvés par la FDA pour la mUC de deuxième intention, deux agents pour mUC de première intention inéligible au cisplatine. Cependant, les taux de réponse sont modestes, allant de 15 à 20 % en deuxième ligne et 24 % en première ligne inéligible au cisplatine. - Par conséquent, de nouvelles stratégies sont nécessaires pour étendre le bénéfice de l'immunothérapie aux restant environ 75 % des non-répondants. - Des niveaux plus élevés de facteur de croissance transformant (TGF-bêta) sont associés à des évasion, résistance au traitement et mauvais résultats dans les tumeurs malignes avancées. Non-répondeurs à les anticorps anti-PD-1/PD-L1 sont également avérés avoir augmenté le TGF-bêta dans la tumeur microenvironnement. - Bintrafusp alfa (M7824) est une nouvelle protéine de fusion bifonctionnelle first-in-class composée d'un anticorps monoclonal contre PD-L1 fusionné au domaine extracellulaire de l'homme Récepteur TGF-bêta II (TGFbetaRII), qui fonctionne efficacement pour séquestrer ou " piéger " les trois isoformes du TGF-bêta. Une étude de phase I de M7824 (NCT02517398) a démontré une profil d'innocuité et efficacité clinique gérables chez les patients atteints de tumeurs solides avancées. - Nous émettons l'hypothèse que M7824 est sûr et améliore les résultats chez les patients avec point de contrôle carcinome urothélial naïf ou réfractaire. Objectifs : -Évaluer l'activité de M7824 telle que déterminée par le taux de réponse objectif (ORR) dans deux cohortes de carcinome urothélial métastatique : - Cohorte 1 : Inhibiteur de point de contrôle naïf - Cohorte 1A : cisplatine inéligible - Cohorte 1B : traitement post-platine réfractaire - Cohorte 2 : Inhibiteur de point de contrôle des patients traités - Cohorte 2A : un déjà atteint un CR/PR - Cohorte 2B : anciennement SD/PD Admissibilité : - Les patients doivent avoir un diagnostic histologiquement confirmé de cancer urothélial métastatique. - Les patients peuvent avoir été traités par cytotoxique ou agent ciblé. Les patients peuvent avoir reçu n'importe quel nombre d'agents cytotoxiques antérieurs. - 18 ans ou plus Conception: - Il s'agit d'un essai de phase II ouvert, non randomisé, à un seul bras de M7824 en point de contrôle patients naïfs et précédemment traités avec un carcinome urothélial du vessie. - M7824 (dose fixe de 1200 mg par voie intraveineuse) sera délivrée toutes les 2 semaines - Les patients reçoivent un traitement par cycles de 4 semaines. - Un maximum de 75 sujets seront inscrits dans cet essai.

Situation globale Recrutement
Date de début 2020-10-26
Date d'achèvement 2024-12-01
Date d'achèvement principale 2024-05-01
Phase Phase 2
Type d'étude Interventionnel
Résultat primaire
Mesure Plage de temps
Objectif de taux de réponse (TRO) À partir du moment où les critères de mesure sont remplis pour la RC ou la RP (selon la première date de première éventualité) jusqu'à la date à laquelle la maladie récurrente ou progressive est objectivement documentée
Résultat secondaire
Mesure Plage de temps
safety of Bintrafusp alfa (M7824) until confirmed progression, unacceptable toxicity or trial withdrawal
Survie sans progression (SSP) Du début du traitement au moment de la progression ou du décès, selon la première éventualité
Survie globale (OS) Délai entre le traitement et la date du décès quelle qu'en soit la cause
Inscription 75
État
Intervention

Type d'intervention: Ancre flottante

Nom de l'intervention: Bintrafusp alfa (M7824)

La description: 1200 mg administrés IV toutes les deux semaines

Étiquette du groupe d'armements: Prospektív, multicentrikus, randomizált, vak vizsgálat, amely összehasonlította a prosztata Aquablation-ját az AQUABEAM rendszert és a TURP-ot az aussi húgyúti tünetek (LUTS) kezelésére. UNE az elsődleges biztonságossági és hatékonysági végpontokat a 3. és 6. hónapban mérik, vagy az alanyokat 3 évig követik a hosszú távú klinikai adatok összegyűjtése miatt adat.

Admissibilité

Critères:

- CRITÈRE D'INTÉGRATION : - Capacité à comprendre l'objet de l'étude, à fournir des informations signées et datées consentement et capable de se conformer à toutes les procédures. - Patients masculins ou féminins âge de plus ou de 18 ans au moment de consentement. - Patients avec un diagnostic histologiquement confirmé de carcinome urothélial du voies urinaires, y compris le berceau du rein, l'uretère, la vessie ou l'urètre. La différenciation avec des histologies variantes (par exemple, cellules squameuses différenciées) sera autorisée.Les histologies mixtes doivent avoir une dominante urothéliale/transitionnelle modèle de cellule. - Les patients doivent avoir une maladie métastatique définie comme des lésions nouvelles ou évolutives sur imagerie en coupe.L'évaluation radiologique doit avoir lieu dans les 21 jours précédant la une inscription. - Le patient doit avoir une maladie évaluable et mesurable, selon RECIST 1.1. - Les patients peuvent avoir été traités par cytotoxique ou agent ciblé.Les patients peuvent avoir reçu un certain nombre d'agents cytotoxiques antérieurs. - Les patients peuvent avoir déjà reçu un traitement immunomodulateur, y compris un traitement ciblant le Axe PD-1/PDL-1 (cohorte 2A et B) mais hors traitement préalable par M7824. - Biopsie tissulaire pré-traitement et/ou disponibilité des tissus d'archives pour l'expression de PD-L1 le test est obligatoire pour l'inscription. - Statut de performance de l'Eastern Cooperative Oncology Group (ECOG) inférieur ou égal à 2 - Les valeurs de laboratoire requises reflétant la fonction des organes sont énumérées ci-dessous : - Nombre absolu de neutrophiles supérieur ou égal à 1000/microlitre - Plaquettes supérieures ou égales à 75 000 microlitres - Hémoglobine supérieure ou égale à 9 g/dL (les transfusions d'érythrocytes sont autorisées pour obtenir une Hgb acceptable) - AST(SGOT)/ALT(SGPT) inférieur ou égal à 1,5 (SqrRoot) limite supérieure institutionnelle de la normale (ULN) avec l'exception suivante : ---Patients avec atteinte hépatique qui ont AST et ALT inférieurs ou égaux à 5 (SqrRoot) L'ULN peut être inscrit. - Bilirubine totale dans les limites normales avec les exceptions suivantes : - Patients atteints de la maladie de Gilbert connue qui ont un taux de bilirubine sérique inférieur à ou égal à 3 ULN peuvent être inscrits. - Patients présentant une atteinte hépatique tumorale de la bilirubine avec un taux inférieur ou égal à 3.0 (SqrRoot) ULN. - INR et aPTT inférieur ou égal à 1,5 (SqrRoot) ULN ---Ceci s'applique uniquement aux patients qui ne reçoivent pas de traitement anticoagulant; patients recevant une anticoagulation thérapeutique (comme héparine de bas poids moléculaire ou warfarine) doit être à dose stable. - Clairance de la créatinine (CrCl) supérieure ou égale à 30 mL/min/1,73 m^2 (le DFG peut être utilisé à la place de CrCl.La clairance de la créatinine ou l'eGFR doivent être calculés par norme institutionnelle) - Les effets du M7824 sur le fœtus humain en développement sont inconnus.Pour cette raison, les femmes en âge de procréer et les hommes doivent accepter d'utiliser des contraception (méthode contraceptive hormonale ou barrière; abstinence) pendentif traitement et pendentif au moins 65 jours pour les femmes et 125 jours pour les hommes, après la dernière dose de l'administration M7824. Si une femme tombe enceinte ou soupçonne qu'elle est enceinte pendant qu'elle ou son partenaire participe à cette étude, elle doit l'informer médecin traitant immédiatement. - Les patients séropositifs pour le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) sont éligibles s'ils reçoivent une dose stable de traitement antirétroviral hautement actif (HAART), le nombre de CD4 est supérieur à 350 cellules/mm3 et la charge virale est indétectable. - Les patients présentant des métastases cérébrales ou du système nerveux central (SNC) traité sont éligibles à condition que les sujets se soient rétablis de tout effet aigu de radiothérapie et ne nécessite pas de stéroïdes, et toute radiothérapie du cerveau entier ou toute radiochirurgie stéréotaxique a été réalisée au moins 2 semaines avant M7824 administration. - Les patients positifs pour le virus de l'hépatite B (VHB) sont éligibles - ils doivent avoir été traités et sur une dose stable d'antiviraux (p.ex., entécavir, ténofovir ou lamivudine ; adéfovir ou l'interféron n'est pas autorisé) à l'entrée dans l'étude et avec une surveillance et une gestion planifiées conformément aux directives d'étiquetage. - Les patients positifs pour le virus de l'hépatite C (VHC) sont éligibles si les participants sont sous traitement actif Traitement du VHC à l'entrée dans l'étude et à dose stable sans document clinique altération significative de la fonction hépatique ou anomalies hématologiques et avec la surveillance et la gestion conformément aux directives d'étiquetage appropriées. - Critères d'inclusion spécifiques inéligibles au cisplatine de la cohorte 1A (première ligne pour inéligible au cisplatine) : - Pas de si préalable pour les inopérables avancés ou métastatiques ou récidivants UC ---Pour les patients qui ont déjà reçu une adjuvante/né adjuvante ou radiochimiothérapie pour la RCH, un intervalle sans traitement > 12 mois entre le dernier l'administration du traitement et la date de la récidive sont nécessaires pour être considéré comme naïf de traitement dans le contexte métastatique.Intravésicale locale préalable la dernière ou l'immunothérapie est autorisée si elle est terminée au moins 4 semaines avant le début du traitement à l'étude. - Inéligible (« inapte ») à la valeur ou à la valeur à base de cisplatine telle que définie par l'un des critères suivants : - Fonction rénale altérée (CrCl > 30 mais < 60 mL/min) ; Le GFR doit être calculé selon la norme institutionnelle. - Une perte auditive (mesurée par audiométrie) de 25 dB à deux contigus fréquences - Grade supérieur ou égal à 2 neuropathie périphérique (c. altération ou paresthésies, y compris des picotements) - Score de performance ECOG de 2 - Le patient refuse la recherche après une discussion éclairée avec l'étude docteur - Critères d'inclusion spécifiques au traitement post-platine réfractaire de la cohorte 1B (deuxième ligne pour la maladie métastatique) : --Progression de la maladie pendant ou après un traitement avec un régime contenant du platine pour le carcinome ou la maladie urothéliale localement avancé ou métastatique inopérable récurrence. Des exemples de schémas thérapeutiques incluent cisplatine + gemcitabine (GC), méthotrexate + sulfate de vinblastine + doxorubicine + cisplatine (MVAC) et carboplatine + gemcitabine (CarboGem). ---Patients ayant reçu une adjuvante/néoadjuvante antérieure et ayant reçu dans 12 mois de traitement avec un schéma adjuvant/néoadjuvant contenant du platine seront considéré comme des patients de deuxième ligne. - Inhibiteur de point de contrôle de la cohorte 2A Critères d'inclusion spécifiques à la réponse complète (RC) ou à la réponse partielle (RP) : --Les patients doivent avoir été traités avec au moins un traitement d'un PD-1/PD-L1 échec de point de contrôle pour la CU avancée ou métastatique et a obtenu une réponse complète ou réponse partielle selon les critères RECIST 1.1. - Inhibiteur du point de contrôle de la cohorte 2B patients qui avaient déjà traité une stabilité maladie (SD) ou maladie évolutive (MP) - Critères d'inclusion spécifiques : - Les patients doivent avoir été traités par au moins un traitement d'un PD-1/PD-L1 inhibiteur de point de contrôle pour la CU avancée ou métastatique et avait une maladie stable ou un maladie évolutive selon les critères RECIST 1.1. CRITÈRE D'EXCLUSION : - Antécédents de réactions allergiques attribués à des composés chimiques ou biologiques composition aux agents expérimentaux M7824 utilisé dans l'étude. - Maladie intercurrente non contrôlée, y compris, mais sans s'y limiter, symptomatique insuffisance cardiaque congestive, angine de poitrine instable, arythmie cardiaque ou maladies/situations sociales qui limitaient le respect des exigences de l'étude. - Métastase symptomatique du système nerveux central. - Sujets réticents à accepter des produits sanguins comme indiqué médicalement - Les femmes enceintes sont exclues de cette étude car M7824 est un agent avec le potentiel d'effets tératogènes ou abortifs. risque potentiel d'événements indésirables chez les nourrissons allaités secondaires au traitement de la mère avec M7824, l'allaitement doit être interrompu si la mère est traitée avec ces agents. - Patients ayant des antécédents ou récents d'une maladie auto-immune connue ou suspectée (à l'exception du diabète de type I, du vitiligo, du psoriasis ou de l'hypo- ou hyperthyroïdie maladies ne nécessitant pas de traitement immunosuppresseur) ou antécédents récents de syndrome nécessitant un traitement par corticostéroïdes systémiques (> 10 mg par jour de prednisone équivalent) ou des médicaments immunosuppresseurs.Stéroïdes inhalés et remplacement des glandes surrénales des doses de toxique allant jusqu'à 10 mg d'équivalent prednisone par jour sont autorisées en l'absence de maladie auto-immune active. - Patients avec une deuxième tumeur maligne actuellement active autre que la peau sans mélanome cancers ou carcinome du col de l'utérus in situ ou cancer de la prostate confiné à un organe accidentel trouvé à la cystoprostatectomie (à condition que les critères suivants soient remplis : T2N0M0 ou inférieur ; Score de Gleason = 2 ans et ne cherche actuellement pas de traitement systémique. - Les patients qui ont reçu ou reçu un vaccin vivant dans les 30 jours précédant la première administration de l'intervention à l'étude.Vaccins contre la grippe saisonnière qui ne contient pas un virus vivant sont autorisés. - Patients présentant des lésions tumorales au foie ou à la poitrine de 10 cm ou plus. - Patients traités par M7824. - Patients traités par des amorces de points de contrôle PD-1/PD-L1 (pour les cohortes 1A et 1B uniquement) ........

Le sexe:

Tout

Âge minimum:

18 ans

Âge maximum:

N / A

Volontaires en santé:

Non

Officiel général
Nom de famille Rôle Affiliation
Andrea B Apolo, M.D. Principal Investigator National Cancer Institute (NCI)
Contact général

Nom de famille: Lisa Ley, R.N.

Téléphone: (240) 858-3524

Email: [email protected]

Emplacement
Établissement: Statut: Contact: National Institutes of Health Clinical Center For more information at the NIH Clinical Center contact National Cancer Institute Referral Office 888-624-1937
Pays d'implantation

United States

Date de vérification

2021-06-10

Partie responsable

Type: Parrainer

Mots clés
A un accès étendu Non
Nombre d'armes 1
Groupe d'armes

Étiquette: 1/Bras 1

Type: Expérimental

La description: Traitement avec Bintrafusp alfa (M7824)

Informations sur la conception de l'étude

Allocation: N / A

Modèle d'intervention: Affectation à un seul groupe

Objectif principal: Traitement

Masquage: Aucune (étiquette ouverte)

This information was retrieved directly from the website clinicaltrials.gov without any changes. If you have any requests to change, remove or update your study details, please contact [email protected]. As soon as a change is implemented on clinicaltrials.gov, this will be updated automatically on our website as well.

Clinical Research News